Notre Lycée
Camping 2012 - La Chaleur du Feu et celle du Cœur
Français facile : Connecteurs de phrases
Préparez vos examens de français avec TV5MONDE
Fête francophonie 2003 et 2017 à Can Tho
La marche des élèves de CVL
 
Liens utiles
Avoir et Etre
Anglais facile : Comment féliciter quelqu’un
La journée de la Francophonie
CanTho notre ville
Pour apprendre les sciences et langues
 
Une seule réponse : c’est la pauvreté.

Le pont de Can tho au prix de la sueur et du sang des travailleurs... N’oublions pas toutes ces pauvres âmes qui ont donné leur vie pour ce pont.

Le désastre du "26-9-2007" provoquait l’angoisse dans le Cœur de tous les Vietnamiens. Même si cette douleur va disparaître mais on n’oublie jamais des personnes qui rendent la vie pour le plus grand ouvrage du Sud-Est d’Asie - le pont Cantho.

On peut affirmer que cet accident est le plus affreux dans l’histoire de la construction jusqu’à ce jour. Il a laissé une conséquence si grave qu’on n’accepte jamais. Qu’est-il arrivé aux victimes ? Dont la plupart étaient jeunes, venant de différentes régions de notre pays. On doit commémorer leur courage, à ces ouvriers et ingénieurs. Le pont Cantho coûte non seulement l’effort, de la sueur mais encore du sang, la vie de ces personnes. De plus, il fait souffrir profondément le cœur des familles.

Le 26-9, le quai Ninh Kieu est teinté de rouge et de blanc, rouge du sang des blessés transportés du pont, et blanc avec les blouses des médecins. Tout ce qui s’est passé en ce jour -là nous a touché. On peut trouver dans la foule une grand-mère qui pleure sans cesse à côté de trois cercueils des trois petits-fils. Voire les nouveau-nés qui ne connaîtront leur père seulement par une photo. Dans un avenir proche, "le chemin scolaire" est donc plus long. D’autre part, l’après - midi du 28-9, tout le monde a été en désarroi de connaître les informations d’une des 46 victimes. C’est Nguyen Van Dong, né en 1990. Quand son frère Nguyen Van Toan marierait et ne continuait pas de travailler, il a pris le carte de son frère pour un salaire 1,5 millions par mois pour nourrir ses petits frères et ses parents âgés. En outre, on retrouve dans le sac d’un autre " le gâteau d’automne " qu’il a promis d’emporter pour ses frères car ils n’en avaient jamais mangé. Bref, quelle est la cause de ces "drames ? » . Une seule réponse : c’est la pauvreté. L’accident vole la vie la plus précieuse des hommes - les personnes essentielles dans la maison, quittent éternellement la famille.

Qu’est ce qu’on va faire pour calmer la douleur dans les âmes des misérables ? Tous les Vietnamiens ne savent que témoigner de leur sympathie. C’est vrai que cela ne compense pas toutes les douleurs, mais c’est le geste du fond du coeur des Vietnamiens qui veulent être avec leurs compatriotes.

(JPG)
Nguyet Anh - Tuan Kiet - Nhu Ngoc

Une stèle avec le nom des hommes courageux pour commémorer deviendra une mobilisation plus grande. Dans le futur, quand on passera sur le pont Cantho, devant ce monument, on pourra sentir doucement qu’à cet endroit des personnes ont été sacrifié.

        • Trần Thị Như Ngọc

 
Copyrights 2006 - Dernière mise à jour Septembre 2007
~ ~