Notre Lycée
Camping 2012 - La Chaleur du Feu et celle du Cœur
Français facile : Connecteurs de phrases
Préparez vos examens de français avec TV5MONDE
Fête francophonie 2003 et 2017 à Can Tho
La marche des élèves de CVL
 
Liens utiles
Avoir et Etre
Anglais facile : Comment féliciter quelqu’un
La journée de la Francophonie
CanTho notre ville
Pour apprendre les sciences et langues
 
Xe-lôi . . . c’est fini !

Les "xe lôi", existaient depuis quelques cinquante ans. Ils sont maintenant supprimés à CanTho. Pourtant c’était très pratique, utile, nécessaire à tout le monde.

Les xe-lôi sont interdit strictement à CanTho à partir du 31 décembre 2007.

(JPG)
. . . Xe-lôi était disponible devant tout hôpital

J’ai sursauté en apprenant la nouvelle.

Xe-lôi est nécessaire à tous les Vietnamiens du Sud notamment aux pauvres, et exotique pour les touristes, et encore plus...

Au regard occidental :

Le xe-lôi, par excellence le taxi de CanTho, est composé de 2 petits bancs opposés, perpendiculaires au sens de marche, montés sur 2 roues, surmontés d’une capote amovible pour le mauvais temps, le tout tiré par une moto. Deux personnes y prennent place confortablement, avec leurs bagages si nécessaire. La machine est, en principe, solide.

Nos amis Vietnamiens n’hésitent pas à "écraser" le prix déjà assez modique du transport ainsi que le véhicule lui-même, en se regroupant à 5 ou d’avantage.

Un trajet sous la pluie avec l’engin peut vous laisser un souvenir impérissable. Dans un soucis de bien faire et de vous protéger de l’averse, le conducteur de la moto place une bâche de plastique semi transparent, en fait plutôt opaque devant vous ! Le véhicule va assez vite et on traverse les carrefours à peu près sans s’arrêter (feux rouge ou non) car le chauffeur cherche à se mettre à l’abri dès que possible, ça cahote pas mal (nids de poule etc.) et on ne sait pas trop où l’on va (on ne voit rien devant), mais on y va ! Fort heureusement, on est servi par un trafic très "clairsemé" durant la pluie, les risques de "rencontres inappropriés" sont réduits d’autant, mais pour les croyants, un grand nombre de prières peut se révéler utile.

Cela dit, le xe-loï est certainement l’un des charmes de la ville ; il est pratique, agréable et économique à utiliser, je l’apprécie beaucoup, sous le soleil et même parfois sous la pluie.

(Claude Surdez - délégué VMA à CanTho en 1999 - Plume de riz no 3 - Septembre 1999

Un clip Youtube sur le Xeloi à CanTho 2006 :

Nécessaire à tous les Vietnamiens du Sud

Si c’est tiré par un vélo, ça s’appelle "xe-lôi ðạp" encore moins cher, pour ceux qui n’aiment pas la vitesse.

On a à transporter un malade, un blessé d’urgence à l’hôpital, on appelle un xe-lôi. On rentre de l’hôpital avec toute sorte de bagage et le patient à protéger (surtout une pesonne âgé, une maman avec son bébé...) alors un xe-lôi c’est idéal.

On est en panne de vélo ou de moto en pleine route, un xe-lôi arrive, ouf on rentre avec son bicycle ... On a un accident de route, avec ou sans accompagnant ? le xe-lôi est l’ambulance le plus rapide, le moins cher ; et des fois gratuit si on est tout seul sans argent ou en état critique.

On ne sait pas ou on ne peut pas conduire la moto ? il y a le xe-lôi pour se déplacer. On a un long trajet à faire sur une route sans bus, allez bonjour monsieur xe-lôi.

A chacun son regard (JPG)
Mission accomplie (JPG)

On a à accompagner ses enfant à l’école mais on doit travailler en même temps ? un xe-lôi au prix mensuel est la solution.

On a à se promener en groupe, en famille, avec ses enfants ou ses parents âgés ? Le xe-lôi est le bonheur, que ce soit en ville, aux vergers ou à travers des champs de rizières.

On achète des choses lourdes ou encombrantes au marché ou des magasins, et on a peur de les remmener en moto en faufilant sur la route avec ce tas derrière son dos, surtout au Têt ? Allez s’il vous plait monsieur xe-lôi.

Encore mille autres choses dans lesquelles on a besoin d’un xe-lôi, depuis bien des temps...

On a à nourrir sa famille, payer l’école pour les enfants... sans trouver du travail, alors on fait xe-lôi. (chạy xe lôi)

C’est fini.

 (JPG)

Cultute de motos et casques

Le xe-lôi est supprimé, cela et d’autres causes ont donné à la ville une culture de motos et de casques. Casques pour tous, identiques comme les guerriers dans les films de guerre .... On y trouve des motos et casques de marques chinois, japonais, koréans... Ces amis internationaux font de bonnes affaires sur notre terre vietnamienne.

(JPG) (JPG) (JPG) (JPG)

A cette tendance, les chapeaux coniques, symbole du Vietnam du Sud, ne se voient plus que dans de petits marchés et au quai de Ninh Kieu chez les pauvres qui font du bateau ou du petit commerce. Ces "nón lá" se retirent au cours du temps et ne seront bientôt plus qu’un souvenir car, comme les xe-lôi, ils auriont "accompli leur mission, joué leur rôle historique".

Au revoir nón lá... Adieu xe-lôi.

 
Copyrights 2006 - Dernière mise à jour Septembre 2007
~ ~