Notre Lycée
Camping 2012 - La Chaleur du Feu et celle du Cœur
Français facile : Connecteurs de phrases
Préparez vos examens de français avec TV5MONDE
Fête francophonie 2003 et 2017 à Can Tho
La marche des élèves de CVL
 
Liens utiles
Avoir et Etre
Anglais facile : Comment féliciter quelqu’un
La journée de la Francophonie
CanTho notre ville
Pour apprendre les sciences et langues
 
La danse de Licorne - Múa Lân

Qu’est-ce que la danse de la licorne ?
Múa Lân Têt 2008 au Quai de Ninh Kieu

Múa lân la veille du Têt 2008 au Quai de Ninh Kieu devant Chùa Ông :

Qu’est-ce que la danse de la licorne ?

La danse de la licorne est d’origine chinoise. En vietnamien, elle se dit Mùa Lân. Elle est généralement pratiquée par les élèves des écoles d’arts martiaux. D’une manière générale, ce sont les disciples les plus avancés qui réalisent cette danse car elle requiert de solides compétences techniques et physiques.

La danse de la licorne est d’origine chinoise. En vietnamien, elle se dit Mùa Lân. Elle est généralement pratiquée par les élèves des écoles d’arts martiaux. D’une manière générale, ce sont les disciples les plus avancés qui réalisent cette danse car elle requiert de solides compétences techniques et physiques.

La licorne, au Vietnam, tient davantage du lion que du cheval, mais si sa corne est plus petite, elle est tout aussi magique ! Cette figure trouve son origine dans un cadeau que les Vietnamiens firent aux Chinois, en gage de bon voisinage. Il s’agissait de deux lions que les Chinois finirent par juger trop féroces. On les retrouvera comme gardiens sous la forme de sculptures à l’entrée des temples et des restaurants. Le lion mâle se tient les deux pattes au sol et affiche un air courroucé, car il s’est fait voler sa pierre. La femelle, quant à elle, maintient sous sa patte un lionceau. Les Vietnamiens en firent de gentilles et vertueuses licornes. La licorne est célébrée pour sa douceur et sa gentillesse qui prédispose les êtres à la joie et à la bonne humeur mais aussi pour sa force et sa pureté qui chasse les soucis et purifie les mauvais esprits.

La danse de la licorne est une danse rituelle importante dans la tradition sino-vietnamienne. Elle intervient essentiellement lors du Nouvel An (la fête du Têt) et lors d’événements de haute importance. La licorne est un animal mythique qui apporte bonheur, fortune et prospérité à la population et aux établissements qui font appel à elle.

La danse de la licorne est précédée de nombreux éclats de pétards qui écartent les démons. Le réveil de la licorne se fait au rythme du tambour, du gong et des cymbales. Elle va saluer trois fois l’autel ou le temple avant de combattre symboliquement les chasseurs qui viennent la capturer. Ces derniers sont vaincus lors du combat. Ong Dia, le génie de la terre à l’allure d’un bouddha opulent et rieur, comprend de son côté que la licorne est aveugle. De son éventail, il la dirige, la taquine puis finit par l’apprivoiser. Il la guide à travers la population venue assister au spectacle et qui lui dédie des offrandes (souvent de l’argent dans des petites enveloppes porte-bonheur, les bao lixi), mais de telle sorte que la licorne soit obligée de les récupérer de manière acrobatique ! La licorne monte sur des tables, sur des poteaux (Lan thu mai = exercice des fleurs de prunier), se dresse sur ses pattes arrière....

Ong Dia la mène également à l’entrée des magasins et des restaurants qui ont accroché une laitue sur le seuil de leur porte comme un présage d’abondance car la culture rurale reste encore très présente chez les vietnamiens. Ils espèrent ainsi attirer l’attention et les faveurs de la licorne qui est connue pour être gourmande. Celle-ci mange alors la laitue et en restitue la moitié en offrande au temple. Elle finit par saluer trois fois l’autel généralement posé à même le sol, avant de s’endormir à nouveau jusqu’à l’année suivante.

Deux personnes font vivre la licorne, l’une d’elle anime la tête et l’autre le corps. Sous les tissus du corps, les porteurs de tête s’inter-changent et selon la durée de la danse, une seconde équipe est parfois nécessaire pour porter ces 8 kilos de bambous et de papier mâché.

Au Vietnam, les villages s’organisent en deux groupes pour un concours de licornes. Une licorne à tête noire et à barbe blanche (c’est l’ancienne, la gagnante du concours l’année précédente) portée par des pratiquants d’arts martiaux expérimentés affronte une licorne à tête rouge et à barbe noire (c’est la jeune) portée par une équipe plus novice et fougueuse. Cet affrontement symbolise la succession des forces nouvelles et des forces anciennes, comme le tigre et le dragon (qui n’est en fait qu’un tigre déifié). En avalant salade sur salade au cours d’un trajet parsemé d’obstacles (baquets d’eau, bancs, planches, etc.), la licorne la plus rapide atteindra la boule lumineuse qui figure la perle magique exauçant tous les vœux et objet de toutes les convoitises. La gagnante sera dignement fêtée par toute l’assemblée.

          • Minh Phương Nguyễn
            http://www.vocotruyen-france.fr/index.php/vn/vn-phong/ban-mua-rng-va-lan/204-quest-ce-que-la-danse-de-la-licorne-

 
Copyrights 2006 - Dernière mise à jour Septembre 2007
~ ~