Notre Lycée
Camping 2012 - La Chaleur du Feu et celle du Cœur
Français facile : Connecteurs de phrases
Préparez vos examens de français avec TV5MONDE
Fête francophonie 2003 et 2017 à Can Tho
La marche des élèves de CVL
 
Liens utiles
Avoir et Etre
Anglais facile : Comment féliciter quelqu’un
La journée de la Francophonie
CanTho notre ville
Pour apprendre les sciences et langues
 
Mùng Ba Têt 2008 - Les photos du Têt de CanTho

Nous sommes le 3è jour du Têt... Cette année CanTho et le VietNam fleurissent ...

Le 7 Février est le Nouvel An lunaire vietnamien. 2008 s’appelle Năm Mậu Tý, l’année de la Souris.

(JPG)

Les photos de notre ville de ces jours :

Pour la légende, survoler la souris en bas de la photo
Pour l’arrêt, cliquer sur le signe || en bas à gauche
Pour l’accérération, cliquer sur le signe + en bas à gauche

Voir la danse de licorne "Múa lân" :

Pour connaitre un peu la tradition, voici un extrait du livre Parlons Vietnamien de Nguyen Ton Nu Hoang Mai - Edition L’Harmattan.

TẾT NGUYÊN ĐÁN

(JPG) (JPG)

Vivant dans une société foncièrement agricole, rythmée par des semis et des récoltes, le paysan vietnamien, très laborieux, ne connait ni dimanches ni fêtes. Aussi, profitant des répits dans les travaux des champs aux changements de saisons, il se distrait dans diverses fêtes agraires ou villageoises, organisées toujours après une récolte où avant les travaux d’ensemencement. La fête la plus célèbrée est celle du TET, plus précisément appelée TET NGUYEN DAN.

Elle marque le début de l’année lunaire et est devenue de loin la fête la plus importante de l’année. Cette fête se situe tout juste après la récolte de riz de décembre et les semences d’autres cultures d’appoint. Les paysans peuvent alors se permettre tout un mois de repos et de réjouissance, comme un poème le dit si bien : « Le premier mois lunaire est le mois de la réjouissance, le deuxième mois celui de la culture des haricots, le troisième mois celui de l’aubergine »

Mais si le TET était originellement une fête agraire, elle a revêtu sous l’influence chinoise un caractère familial avec des retentissements sociaux. On dit même que les vietnamiens n’ont commencé à fêter le TET qu’après la première domination chinoise sous l’enseignement du gouverneur Si Nhiep.

Fêter le nouvel an lunaire, c’est avant tout célébrer le culte des ancêtres, des génies protecteurs (génies du foyer, de la terre, du puits...) et également celui du bouddha.

Les préparatifs :

Ils commencent presque une année à l’avance, avec l’élevage du cochon et de la volaille en prévision du festin.

Comme le « TET » est l’image même du renouveau et de l’espoir, un mois avant, quand les conditions financières le permettent, les gens repeignent de chaux vive l’intérieur et l’extérieur de leurs maisons, font le ménage de fond en comble (comparable au printemps en France) et doivent se débarrasser de tous leurs déchets avant la fin de minuit du 31 lunaire.

En outre ils commencent déjà à faire des emplettes pour la préparation des fruits confits, des graines de pastèques, des gâteaux appelés « Banh Chung et Banh Tet »

Les activités battent son plein à partir du 23 lunaire. Dans les rues principales de chaque ville, s’installent des marchés de TET où on y vend des pastèques, des fruits confits, des légumes, de l’épicerie, des vêtements pour enfants, des pétards au mètre et surtout des fleurs vendues en conteneur (chrysanthèmes, dahlia, rosier) sans oublier les branches de prunus ou d’abricotier..

Par tradition, les gens du Nord fleurissent leur intérieur avec des branches de prunus (Anh Đào) de couleur rouge ou rose et les gens du Sud et du Centre avec une variété d’abricotier jaune ou blanche. (JPG)

Lire encore sur le Têt :

 
Copyrights 2006 - Dernière mise à jour Septembre 2007
~ ~